Mots-clés

, , , , ,

 L’an deux mil quatorze le huit septembre à vingt heures, le conseil municipal s’est réuni en Mairie de Trochères, sur convocation adressée le 01 septembre 2014, sous la présidence de Madame Nathalie GAVOILLE, Maire, avec l’ordre du jour ci-après :

  • Approbation du compte rendu de la séance du 30 juin,
  • Point sur la rénovation des murs du lavoir et suite à donner au devis reçu,
  • Point sur les travaux de la salle de réunion suite au courrier de Monsieur Gaudry,
  • Etude du devis pour le changement des radiateurs des logements communaux,
  • Point sur les locataires,
  • Fuite sur la borne incendie rue de Mirebeau,
  • Projet de jumelage,
  • Départ de l’employé communal,
  • Questions diverses.

Etaient présents : N. GAVOILLE, L. STURNER, A.     MARCEAUX, C. PERRUCHOT, G. MICHÉA, V. DELORME,

Excusés : C. GAVOILLE à N. GAVOILLE. Absents : A. YOT, P. PAINEAU     Secrétaire de séance : A. MARCEAU

APPROBATION DU PROCES VERBAL DU CONSEIL DU 30 juin 2014

Le compte rendu ayant été envoyé par courriel, l’ensemble du conseil n’en a pas pris connaissance, le maire propose de reporter son approbation lors du prochain conseil.

POINT SUR LA RENOVATION DU LAVOIR

La rénovation effectuée donne satisfaction si ce n’est qu’après la pluie il reste un peu d’eau au sol autour de l’évacuation d’eau. En ce qui concerne le devis demandé pour l’aplanissement du sol et le dessouchage le devis de 1470 € a été accepté, les crédits sont ouverts en section d’investissement. Selon le planning confié par l’association les travaux pourront être effectués durant la deuxième quinzaine d’octobre.

POINT SUR LES TRAVAUX DE LA SALLE DE REUNION

Suite au courrier de mise en demeure envoyé à l’entreprise GAUDRY le 1 juillet, une réponse datée du 18 août est parvenue en mairie. Il expose qu’il regrette que le conseil ait changé d’avis, que son retard est indépendant de sa volonté car ses fournisseurs n’ont pu honorer sa commande dans les temps et qu’il n’avait pas saisi l’urgence de notre demande. Le conseil par courrier en RAR renouvelle son souhait de voir repris le désactivé de l’accès handicapé de la salle de réunion tel qu’il est prévu au marché. L’entreprise a pour délai fin septembre.

ETUDE DU DEVIS POUR LE CHANGEMENT DES RADIATEURS

Dans l’idée de conserver ses locataires le plus longtemps possible, et suite aux remarques effectuées par ceux-ci, le conseil souhaitait procéder au changement de la porte qui donne sur le jardin du petit logement qui est en mauvais état ainsi qu’au changement des radiateurs.

Des devis ont été demandés tant pour la porte que pour les radiateurs. Monsieur DELORME indique que les radiateurs proposés par l’entreprise sollicitée ne sont pas forcément les plus performants ni les moins chers, il indique également que le changement de la porte en rénovation n’est pas forcément une bonne chose si les dormants sont en mauvais état. De ce fait, il se charge de solliciter et accueillir de nouvelles entreprises pour obtenir de nouveaux devis

POINT SUR LES LOCATAIRES

Madame le Maire annonce le congé de Madame Zecchin. Elle devra avoir quitté les lieux au plus tard le 26 novembre 2014. Une annonce sera passée afin de trouver de nouveaux locataires. Toutefois si Mme Zecchin trouvait elle-même des locataires dont le dossier correspondait à nos critères, sont préavis serait raccourci si ses remplaçants souhaitaient emménager avant le 27 novembre.

FUITE SUR LA BORNE INCENDIE RUE DE MIREBEAU

Depuis le 18 août la borne incendie fuit. Cette fuite a été signalée par le Maire le 18 août, prise en charge confirmée par courrier reçu de la SAUR le 19 août. Or des délais administratifs incompressibles de quinze jours n’ont pas permis la mise hors service de l’équipement, cette fuite n’étant pas considérée comme une urgence par la SAUR. La déclaration de travaux annonçait leur intervention pour le 5 septembre, les agents ne sont venus que le 6 pour fermer incomplètement l’arrivée d’eau. Le 6 septembre les agents reviennent à nouveau car la borne fuit toujours. Ils reviendront encore le 8 pour régler le problème définitivement. Un courrier sera fait à la SAUR et envoyé en copie à M. HENNER président du SIAEP, d’autant plus que plusieurs signalement avaient été communiqués en mai et juin pour des soucis sur les pompes de relevage. Dossier à suivre.

PROJET DE JUMELAGE

Madame le Maire expose sont projet de jumelage avec une petite commune du Lot et Garonne (47) : DOUDRAC.

Le projet consisterait en un échange classique entre les deux communes. Il faut étudier les atouts de Doudrac, ses points forts, mettre en place un partenariat, un échange. Les démarches sont à approfondir par l’ensemble du conseil municipal qui trouve le projet intéressant.

DEPART DE L’EMPLOYE COMMUNAL 

Le Maire rappelle que Christophe à quitté Trochères pour le Conseil Général de la Côte d’Or plus précisément l’antenne d’Arc sur Tille.

Dans le cadre de la mutualisation des services, la demande de recrutement d’un adjoint technique par la communauté de communes avait été formulée courant juillet, de sorte que le futur employé n’est qu’un employeur et non quatre. Il aurait été mis à disposition de la commune par convention comme c’est le cas pour la secrétaire de maire. Malheureusement, il est fort probable que cette demande n’aboutisse pas. La commune est dans l’attente d’une réponse officielle. Si c’est le cas la commune devra recruter en direct.

QUESTIONS DIVERSES

Le jour de la nuit :

Des papiers seront distribués dans les boîtes aux lettres, chacun peu participer à l’évènement.

Balayage des rues :

Comme chaque année il a lieu après le vide-grenier, l’engin passera vendredi 12 au matin, des papiers passent dans les boîtes aux lettres.

TOUR DE TABLE

Monsieur Delorme demande à Monsieur Michéa, quels sont les normes d’encadrement des NAP (nouvelles activités périscolaires). Les taux dépendent de l’âge des enfants 1 adulte BAFA pour 14 enfants ayant moins de 6 ans et 1 adulte BAFA pour les enfants ayants plus de 6 ans.

Monsieur MICHEA indique que d’autre activités que celles pratiquées lors du périscolaire seront mises en place à compter de janvier.

Monsieur Sturner indique que les huisseries de la mairie sont à reprendre pour éviter qu’elles ne s’abîment davantage. Qu’il faudrait lasurer les chalets du lagunage. Qu’il faudrait rénover le panneau d’affichage. Que le plan du village est illisible, se pose la question de le garder ou non. Les arbres devant la mairie doivent être, pour l’un élagué car il apporte de la mousse sur le toit de la mairie pour l’autre coupé car il est malade et peu risquer de tomber.

Madame Marceaux indique que le SICECO a modifié ses statuts pour accueillir le grand Dijon.

Bérangère Dienst fait part de remarques formulées par un trécarien en ce qui concerne l’entretien de la propriété de Monsieur Lambry.

Christiane PERRUCHOT propose de solliciter de nouveau les petits jardiniers et de leur proposer un calendrier de rendez-vous. Elle propose la création d’un site internet dédié à la commune qui serait à la charge de la commission communication. Celle-ci se réunira le 20 septembre à 20h.

Monsieur Bilbault trouve que les portes de l’appenti qui jouxte la mairie où est rangé le matériel sont lourdes, du fait de leur ouverture vers le haut, elles présentent un potentiel danger, il faut songer à modifier le sens de leur ouverture.

Le conseil municipal se réunira le 6 octobre prochain à 20h00. La séance est levée à 22h30.

Publicités