Lancement de Local.HT, marché communal de produits locaux : Première livraison samedi 31 juillet à 12h

Local HT démarre cette semaine du 26 juillet 2021.
La première livraison aura lieu samedi 31 juillet à midi (et jusqu’à 13h), cour de la salle communale.

Les commandes doivent être effectuées avant vendredi 30 juillet, 8h

Nous vous informions en début d’année de notre intention d’organiser une plateforme de vente directe entre producteurs locaux et consommateurs. ça y est ! Le nombre de producteurs inscrits est suffisant pour lancer le service mise à disposition par l’Association des maires ruraux de France qui aura lieu une fois par semaine.

Les achats s’effectuent directement par carte bleue sur la plateforme local.ht : https://www.local.ht/

Chaque commande sera empaquetée au nom de l’acheteur pour en sécuriser la distribution par les conseillers municipaux et chaque fois que possible en présence des producteurs. 

Comment procéder ? 

Rendez-vous sur  https://www.local.ht/

Créer un compte (en haut à droite) en indiquant votre adresse mail et en ajoutant un mot de passe (attention le confirmer). Mettez en référence le « Relais de Trochères ».Vous pouvez alors effectuer votre marché et payer par carte bleue après l’avoir renseignée. Un mai de confirmation de votre commande et paiement arrivera dans votre boîte aux lettres. 

Pour toute question concernant l’inscription : Christiane Perruchot 06 75 21 78 40 

ou trocheresmairie@gmail.com

Célébration du 14 juillet à Trochères

Pour ceux qui n’ont pas pu se déplacer ce mercredi 14 juillet en fin de matinée, le discours prononcé par Mme la maire Nathalie Gavoille, devant le moment aux morts en présence d’élus municipaux et de citoyens.

« Mesdames, Messieurs les élus du conseil municipal

Mesdames, Messieurs, les dirigeants et militants associatifs de notre village, 

Mesdames, Messieurs, chères concitoyennes et chers concitoyens, 

Permettez-mois une nouvelle fois, en ce 14 juillet 2021, de vous redire mon émotion de vous retrouver ce matin.

Vous le savez et nous le savons, mais je dois chaque année le répéter. Notre fête nationale, le 14 juillet, c’est d’abord la fête de notre République et donc de tous les citoyens qui la composent, qui l’ont faite et qui la font. Alors disons le une fois de plus.
Célébrer le 14 juillet, c’est d’abord célébrer un moment fort de notre histoire, une nouvelle  occasion pour nous de rendre hommage à celles et ceux qui sont morts pour la paix et la liberté, car cette date représente avant tout un message d’émancipation et d’espérance.

La fête nationale dois-je le rappeler, célèbre le grand souffle de liberté, le nécessaire besoin d’égalité autour desquels la République s’est édifiée dans notre pays. 

Car ce sont bien les valeurs républicaines que nous célébrons aujourd’hui.

Le 14 juillet 1789, le peuple prenait la prison de la Bastille, symbole de toutes les oppressions, de toutes les injustices. Cet événement annonçait la fin d’un régime, le régime monarchique, et l’avènement d’un autre régime, républicain, dont la devise se résume en trois mots fondamentaux pour chacun et chacune d’entre nous : Liberté, égalité, fraternité. 

Le 14 juillet nous rassemble donc, chaque année, devant notre monument aux morts qui porte gravés les noms de tous les martyrs de notre village, tombés au champ d’honneur des conflits des temps modernes. 

Le 14 juillet, c’est sans doute une des premières, sinon la première, de ces « dates symboles » lors desquelles le peuple modifiera le cours des événements et donc le cours de notre histoire.

Le 14 juillet, c’est la fête de notre République. En ces temps de crises que nous vivons et qui résonnent de souffrances, et aussi d’intolérances, de violences et de désordres de langage, célébrer le 14 juillet doit être plus que jamais l’occasion de nous rappeler que nous détenons un bien d’autant plus précieux qu’il est trop rare dans le monde, nous en avons de nombreux exemples chaque jour qui passe.

C’est un bien qui mérite qu’on se batte pour le préserver, pour l’enrichir, pour l’enraciner, pour le conforter… et d’abord au quotidien, dans nos villages, au sein desquelles la crise épidémique a creusé et creusera sans doute bientôt davantage encore des écarts et des injustices pourtant déjà bien insupportables. 

Alors disons-le : La République n’est pas seulement une forme de gouvernement.

C’est une étique, une manière de voir le monde, un mouvement, une espérance. C’est la volonté de faire en sorte que les règles de la vie en commun soient élaborées par l’ensemble de celles et ceux auxquels elles s’appliquent pour davantage de solidarité et de justice… somme toute, pour davantage de « vivre mieux » ensemble et de citoyenneté. 

C’est l’exigence d’une égalité par le respect des différences dans le cadre, bien sûr, de nos règles et valeurs communes, car pour nous Français, la Nation est liée à la République. C’est l’exigence d’une solidarité accrue en direction des plus faibles, des plus fragiles, grâce à des politiques allant dans ce sens, avec des services publics et donc un Etat fort, qui donne aux collectivités territoriales de véritables moyens pour répondre aux besoins des citoyens avec lesquels les élue(e)s locaux sont le plus en contact. 

Cela nous donne des devoirs particuliers. 

Cela définit la Nation française comme un peuple assemblé dans la volonté de vivre ensemble et de se construire ensemble. 

Dans la crise que nous vivons, qui peut ne pas dire en cette année 2021, que cela n’a jamais été aussi vrai, nécessaire voire vital ? 

Enfin et j’en terminerai par ce point, le 14 juillet, c’est l’occasion de faire la fête parce que faire la fête fait partie de ces moments d’unité quand elle porte le nom de « fête populaire » dans le sens le plus riche et le plus responsable. 

C’est une fête enfin, qui s’exprime, comme ce sera le cas dans quelques minutes, en nous accompagnant pour partager le plaisir d’être ensemble ; je vous invite à boire le verre de l’amitié.

Merci chères concitoyennes et concitoyens de votre présence. 

Que vive le 14 juillet 2021 ! 

Que vive notre République, pour et dans la paix, pour et dans l’unité au nom de nos valeurs de liberté, d’égalité et de fraternité. 

Vive la République, vive la France ! »

Les nouveaux habitants accueillis à l’occasion de la fête du 14 juillet

Mardi 13 juillet au soir, les Trécariens ont renoué avec la tradition de se retrouver autour d’un repas sous chapiteau dans la cour de la salle communale. Mais avant de se régaler du jambon braisé préparé par les deux cuisiniers de Trochères Loisirs, Didier Perrin et Laurent Bernard, et des gâteaux et tartes confectionnées par les habitants, Mme la maire a accueilli ceux qui se sont récemment installés dans le village.

Bienvenue donc à Antony Corre et Stéphanie Billard et leurs deux filles, Zoe et Flora qui habitent rue de Belleneuve et à Camille Gibault, qui réside rue de Binges. En guise d’accueil, l’association Trochères Loisirs leur a offert le repas. 

Les festivités du 14 juillet 2021

Après une année sans festivités du 14 juillet, la municipalité et Trochères Loisirs invitent les Trécariens à – enfin – tous se retrouver le 13 juillet pour une série de distractions. 

  • Kermesse pour les enfants de 3 à 12 ans, 15h à 17h. Jeu de quilles, course en sacs, jeu de l’oeuf, jeu du serveur…
  • Apéritif offert par la municipalité à 19h 30 et accueil des nouveaux habitants auxquels Trochères Loisirs offre le repas
  • Repas organisé par Trochères Loisirs. Au menu : entrées de crudités, jambon braisé aux champignons et écrasé de pommes de terre, fromages. Les desserts sont traditionnellement confectionnés par les habitants. 
  • Défilé aux lampions à partir de 22h30
  • Bal et buvette

Le lendemain 14 juillet, cérémonie au Monument aux Morts à 11h30.

Tarifs du repas : 12 € adultes, 6 € enfants de 6 à 12 ans, gratuit pour les moins de 6 ans. 

Inscriptions au plus tard le vendredi 9 juillet à l’aide du coupon joint. Le déposer dans la boîte aux lettres de Trochères Loisirs ou aux heures de permanence de la mairie (mardi 14h-16h et jeudi 9h-11h) accompagné obligatoirement d’un chèque.

Le Tour de Côte-d’Or cycliste passe à Trochères vendredi 9 juillet, début d’après-midi

 Le SCO DIJON, organisateur du Tour de Côte d’Or, annonce son passage à Trochères pour la première étape CapSuzon-Brazey-en-Plaine, le vendredi 9 juillet en début d’après-midi. Les premiers coureurs sont attendus à 14h12.

Il est demandé aux communes de mettre en place un système de bénévoles dans les rues de la commune, en complément  de la vingtaine de motards « sécurité » qui ouvrent la route aux coureurs.

Elus, membres d’association, habitants, vous êtes les bienvenus pour renforcer la sécurité de la course. Vous serez présents 20min avant l’horaire de passage des coureurs (donc à 14h45) jusqu’au passage de la voiture balai). Etre peloton aura plieur à recevoir des encouragements.

LES CANDIDATURES DOIVENT ARRIVER AVANT LE 25 JUIN.

La course arrivera d’Arçon par la RD 104 et se dirigera vers Etevaux.  Cette compétition est classée au plus haut niveau du cyclisme amateur, sous l’égide de la Fédération Française de Cyclisme (FFC). Le peloton sera composé de 21 équipes de 5 coureurs.

 En remerciement, le SCO DIJON fera parvenir à chaque bénévole, une entrée à l’espace « invités » du Critérium d’Après Tour de France, le jeudi 22 Juillet, aux allées du Parc à Dijon. 

Information du Syndicat mixte des ordures ménagères d’Is-sur-Tille

Les boîtes aux lettres équipées d’un stop pub ne sont pas couvertes par la distribution de la lettre d’information du SMOM d’Is-sur-Tille. 

Les habitants qui ne l’auraient pas reçu peuvent la demander au SMOM (3 rue du Triage à Is-sur-Tille) en version papier ; elle est aussi consultable librement sur le site internet du syndicat : http://smom.fr/wp-content/uploads/2021/05/TriAvenir17.pdf

Dans cette lettre d’information un lien ainsi qu’un QR Code conduit vers un sondage en ligne. Ce sondage a pour objectif de mieux cerner les attentes et les comportements des usagers, afin de continuer à améliorer le service.

Inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021

La Région Bourgogne-Franche-Comté informe que le site d’inscription aux transports scolaires pour l’année 2021/2022 ouvrira le 7 juin 2021.

Que ce soit pour une première demande ou un renouvellement, les familles, qui souhaitent que leur(s) enfant(s) emprunte(nt) les transports scolaires, ont l’obligation de procéder à leur(s) inscription(s).

Afin que l’élève soit en possession d’une carte ou d’un abonnement de transport valide dès les premiers jours de la rentrée scolaire de septembre, il est conseillé aux familles de s’inscrire avant le 16 juillet 2021. Au-delà de cette date, les inscriptions restent possibles. Il n’est cependant pas assuré qu’un titre ou un renouvellement de prise en charge soit attribué dès le 2 septembre 2021.

L’ensemble des informations relatives à la procédure d’inscription est disponible sur le site du conseil régional.

INSCRIPTIONS DES ELEVES PRIMAIRES : la procédure utilisée l’an passé est reconduite. Les élèves des enseignements maternels et élémentaires devront ainsi s’inscrire ou se réinscrire directement en ligne.
Pour chaque élève du premier degré qui bénéficie d’une prise en charge de transport scolaire organisé par le Conseil régional sous forme d’une carte gratuite, d’une carte payante ou d’une indemnité, une participation communale d’un montant de 190 euros par an est demandée à la Commune de domicile des parents, ou le cas échéant à l’Etablissement public Intercommunal compétent.
L’engagement du paiement de la participation communale est constitué par l’avis favorable donné par le Maire, soit lors de la première inscription, soit tacitement lors des années suivantes. Celui-ci sera recueilli par l’envoi de listes d’élèves à confirmer par la mairie, envoyées par email durant l’été. Hormis pour les formulaires papiers imprimés par les familles, le cachet et la signature manuscrite du Maire ne sont plus demandés. 

CARTE DE TRANSPORT SCOLAIRE : Les élèves circulant sur le réseau commercial MOBIGO auront désormais une nouvelle carte. Elle sera envoyée directement à leur domicile et devra être conservée plusieurs années. La carte, comme celle des élèves sur circuits scolaires, sera renouvelée à chaque changement de cycle scolaire (maternelle, élémentaire, collège et lycée). Elle sera réactivée d’une année sur l’autre, à distance, dès que la réinscription sera réalisée et instruite. 
À chaque montée dans le car, l’élève doit présenter sa carte au conducteur et devant le valideur lorsque le véhicule est équipé.