Mots-clés

,

Le conseil municipal du 26 septembre a validé la palette de couleurs de l’enduit à la chaux de l’église : un rosé pour les façades et un blanc cassé pour souligner les ouvertures et encadrements.

L’équipe de l’entreprise Guerra l’a déjà mise en oeuvre sur la majorité de la surface. En voici les premières images.

Vue du pignon côté cour de la sallle communale. On aperçoit l'oeil de boeuf borgne dont l'entourage en pierre a été dégagé pour mieux le souligner.

Vue du pignon côté cour de la salle communale. On aperçoit l’oeil de boeuf borgne dont l’entourage en pierre a été dégagé pour mieux le souligner. Les contreforts en pierre (à gauche) ont été rejointoyés avec un ciment de chaux rosé. Le contrefort contemporain, entièrement en béton, devrait être démoli (devis en attente). Il n’assure plus aucune fonction de soutien de l’édifice, les quatre pignons étant tenus en étau par des barres latérales.

 

Passage de l’enduit côté logements communaux/ mairie. La couche finale sera talochée pour lui donner un aspect moins neuf.

 

L’oeil de boeuf côté cour, est ici plus visible.

 

Vue côté cimetière. Les traces plus foncées ici visibles s’atténueront au séchage.

 

Le pignon avant n’est pas encore réalisé. On aperçoit à gauche de la porte d’entrée, l’emplacement de la boîte aux lettres de la paroisse dont la date de 1957 a été retrouvée lors du nettoyage de la niche (voir photo ci-dessous) qui, finalement, a été camouflée car en trop mauvais état et sans intérêt patrimonial.

 

 

Autre vue côté cimetière. On voit un contrefort dont la pierre restera apparente et les joints rosés, adoucis avec un enduit légèrement plus clair.

 

Le muret du cimetière côté cour est en assez mauvais état. Sa restauration superficielle nécessitera un devis supplémentaire. Il restera ensuite à rétablir le passage des canalisations d’eaux pluviales.

 

Photo réalisée début août : les pierres des façades ont été nettoyées, les joints restaurés lorsque cela était nécessaire.

 

Certaines parties étaient très abîmées : la pierre s’était effritée et les joints avaient disparu. Il a fallu reconstituer la pierre, faire en quelque sorte de fausses pierres que seuls des yeux avertis peuvent détecter.

 

Côté logements communaux/mairie, les joints avaient été partiellement refaits avec de la brique pillée ; Paul Guerra, l’entrepreneur, s’est inspiré de cette restauration pour donner leur aspect aux contreforts, en pierre apparente et joints rosés.

 

Zoom sur l’un des contreforts.

 

Encore un peu de patience. Les travaux seront finis, avant l’hiver et l’inauguration attendra les beaux jours, au printemps. Beaucoup de petits détails restent à régler, notamment pour les raccordements de fluides : eaux de pluie, électricité,  chauffage.

Et au fait, à quoi ressemblait l’église avant. Pour vous rafraîchir la mémoire, ce cliché de l’été 2016 !

 

 

 

 

Publicités