Chat empoisonné : attention aux traitements chimiques dans les jardins

 

Lundi 15 juin 2020, en début de matinée, un chat pris de convulsions dont le propriétaire a été identifié, a été retrouvé dans l’impasse de la Vigne. Pour l’instant, on ne sait pas si le chat peut en survivre. 
Le vétérinaire a diagnostiqué sans le moindre doute un empoisonnement provoqué par le métaldéhyde, un composant de certains produits anti-limaces. Les chats n’avalent pas les granulés tels quels, mais ils ont pour particularité de se dissoudre facilement dans l’eau, ou passent inaperçus mélangés à une quelconque nourriture.
En raison des pluies fréquentes ces derniers temps, on peut comprendre l’utilisation d’anti-limaces dans les potagers, mais il faut savoir qu’il existe des dispositifs naturels (cendres, coquilles d’oeufs etc.) et des produits du commerce adaptés à l’agriculture biologique à base de phosphate de fer qui ne sont pas nuisibles pour les animaux, sauf peut-être à haute dose.
Début mars, déjà, une habitante du quartier avait retrouvé un chat mort dans son jardin, visiblement d’un poison.
Les propriétaires de chats, mais aussi de chiens, doivent être vigilants et les amateurs de salades et courgettes penser aux conséquences des traitements chimiques qu’ils peuvent utiliser.

Laisser un commentaire. Celui-ci sera lu par le modérateur avant d'être publié.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s