Mots-clefs

, ,

Sous la présidence de Jean-Claude Lenoir, le syndicat intercommunal du bassin versant de la Bèze et de l’Albane a présenté le 23 janvier dernier à la salle de réunion, le projet final de la restauration du ruisseau du Magny, en présence des propriétaires.

Une enquête publique, ouverte le 28 janvier se déroule jusqu’au 26 février 2015 : cette procédure permet d’informer le public et de recueillir les avis, avant de lancer les travaux. Elle débouche sur un arrêté préfectoral qui pourrait être publié au printemps.

Les travaux se dérouleront durant l’été, à priori à partir du 15 août 2015, une fois les moissons terminées.

La restauration du ruisseau du Magny consiste à aménager les berges de façon à élargir le lit du cours d’eau dans le but d’éviter un engorgement au niveau des ouvrages d’art (ponts et canalisations) lors des crues. Le haut des berges sera décaissé afin d’en adoucir la pente sur une largeur, selon la configuration des lieux, de 1,20 m à une dizaine de mètres. Le lit du ruisseau sera débarrassé de la vase afin de maintenir une circulation de l’eau en bas étiage. Les berges seront replantées d’arbustes et/ou d’essences ligneuses : le choix de la végétation se fera avec les propriétaires en fonction de l’utilisation de leur terrain. L’entretien sera à la charge du propriétaire, avec une assistance du syndicat les premières années, le temps de s’assurer de la reprise des végétaux.

Selon les techniciens du syndicat de rivière, cet aménagement n’évitera pas les crues, mais favorisera un retour à la normale plus rapide.

La commune est concernée sur une longueur d’environ 200 mètres, en bordure du terrain des petits jardiniers et du pré qui se trouve dans son prolongement. Au total, une douzaine de propriétaires sont impliqués. Tous participent au financement des travaux, l’essentiel de la dépense étant subventionné par l’agence de l’eau Rhöne-Méditerranée-Corse, le conseil régional et le conseil général. Selon les estimations, la facture totale devrait s’élever à environ 63 000 € hors taxes (76 000 € TTC).

Publicités