Spectacle musical samedi 9 février 2019

Trochères Loisirs organise une soirée musicale, samedi 9 février à 20h (jusqu’à 21h30) avec le dernier spectacle du Trécarien Jacques Nourdin « J’ai la mémoire qui flanche », composé de chansons des années 1960 à 1980.

Le prix d’entrée est à la discrétion de chacun ; un chapeau circulera. Un pot de l’amitié sera servi à la fin du spectacle.

Prochains rendez-vous de Trochères Loisirs : samedi 9 mars, 15h, Carnaval – dimanche 10 mars, à partir de 15h, « Les talents cachés de Trochères » (des habitants présentent leurs hobbys et passe-temps).

Publicités

Assemblée générale de Trochères Loisirs

L’association Trochères Loisirs organise son assemblée générale annuelle, mardi 5 février à 20h, à la salle communale. Tous les Trécariens y sont invités, même s’ils n’ont jamais participé à l’organisation de manifestations.

A l’ordre du jour : bilan des activités 2018, bilan financier, calendrier des manifestations 2019, renouvellement du bureau.

La réunion démarrera par la préparation de « Les Talents cachés », qui aura lieu pour la première fois, dimanche 10 mars à partir de 15h. Les Trécariens sont invités à partager leurs talents, culinaires, artistiques, ou tout autre. Contacter la présidente de l’association Manuela Bilbault : manuelabilbault@aol.com

Voeux et projets de la municipalité pour 2019

Le 8 janvier, le maire Nathalie Gavoille et le conseil municipal ont présenté leurs voeux aux Trécariens. Après le souhait d’une année « plus apaisée, plus juste et solidaire » construite en tant que « citoyens acteurs », en référence au mouvement des Gilets Jaunes, le maire a fait part des difficultés grandissantes des maires à faire face aux besoins des citoyens notamment en terme d’accès aux services publics de proximité. « L’État impose des réformes qui retirent chaque jour, un peu plus de leviers d’action aux élus locaux. » Le maire a rappelé qu’un cahier de doléances était ouvert en mairie.

Concernant les réalisations de la commune, entreprises sans hausse des impôts locaux, le maire a dressé les principaux faits de l’année 2018 : inauguration des travaux de l’église, récompensés par le Prix départemental des Rubans du patrimoine, le remplacement du chauffage de l’église, les travaux d’isolation des logements et de rénovation des clôtures des jardins, l’installation des premières illuminations de Noël de l’histoire de Trochères, sur la place du village!

En 2019, sont au programme : des travaux de voirie Chemin des Voisières et Impasse de l’Abreuvoir, changement progressif des lampes de l’éclairage public par des Leds avec une première tranche de travaux au printemps.

A moyen terme, le conseil municipal prépare l’implantation d’un atelier pour l’employé municipal. Est également toujours à l’étude le réaménagement de la place du village. Le conseil réfléchit aussi à l’opportunité d’un parc photovoltaïque au Creux de Mines.

Enfin, le maire remercie tous ceux et toutes celles qui s’engagent de près ou de loin pour que notre village reste vivant.

Des nouveaux habitants à Trochères : ci-dessus, à gauche, Julie et Julien se sont installés chemin du Nazoir, dans l’ancienne maison de la famille Briottet ;  Brice Poussier et Marion Simerey, ont racheté la maison de Mme  Gimenez, 1 Impasse de la Vigne.

Nathalie Gavoille et les employés communaux, Nina Cartaut, secrétaire de mairie et David Dos Reis, agent technicien.

Inscriptions sur les listes électorales pour 2019

Pour pouvoir voter, il faut être inscrit sur les listes électorales. L’inscription est automatique pour les jeunes de 18 ans. En dehors de cette situation, l’inscription sur les listes doit faire l’objet d’une démarche volontaire.

Les personnes qui ne sont pas inscrites et souhaiterait le faire, et celles qui ont emménagé au cours de l’année 2018 à Trochères, doivent  se faire inscrire avant le 31 décembre 2018 pour participer aux scrutins de 2019.

Le maire tiendra une permanence de 2 heures le 31 décembre 2018. Les horaires seront communiqués ultérieurement et affichés sur la porte de la mairie. Se munir d’une carte d’identité.

Déclaration de catastrophe naturelle avant le 30 novembre

La commune va formuler auprès des services de la Préfecture le classement de la commune en état de catastrophe naturelle.

Suite aux fortes pluies de ce printemps, puis l’épisode de sécheresse de cet été, plusieurs maisons d’habitation déjà endommagées par la précédente sécheresse le sont encore davantage.

Si vous constatez que votre bien présente des fissures, que celles déjà présentes se sont aggravées ou toutes autres manifestations, vous pouvez dresser en mairie un courrier pour solliciter le classement de la commune en état de catastrophe naturelle.

Parallèlement, il convient d’effectuer une déclaration de sinistre auprès de votre assurance.

Merci de déposer votre courrier avant le 30 novembre en mairie.

Alerte neige ce lundi 29 octobre 2018

La préfecture de Côte-d’or communique

VIGILANCE ORANGE – NEIGE

Une quantité de neige élevée va impacter le département de la Côte-d’Or en   soirée du 29 octobre 2018, à compter de 22 heures, et jusqu’à 10 heures du matin le lendemain, mardi 30 octobre.

La circulation sur les routes et autoroutes risque d’être perturbée par ces précipitations.


Conseils et recommandations aux particuliers
* Veillez à limiter vos déplacements
 .* Soyez prudents et vigilants si vous devez absolument vous déplacer.
 * Privilégiez les transports en commun.
 * Préparez votre déplacement et votre itinéraire. 
* Respectez les restrictions de circulation et déviations mises en place.
 * Facilitez le passage des engins de dégagement des routes et autoroutes, en particulier en stationnant votre véhicule en dehors des voies de circulation.
 * Protégez-vous des chutes et protégez les autres en dégageant la neige et en salant les trottoirs devant votre domicile, tout en évitant d’obstruer les regards d’écoulement des eaux.

 

Vaccination contre le méningocoque W recommandée pour les jeunes de 17 à 24 ans

Communiqué de l’Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté

Une campagne de vaccination contre le méningocoque W, pour les 17-24 ans, se déroule actuellement sur le secteur de Dijon et Genlis. Les jeunes gens qui résident, étudient ou travaillent dans l’une des 153 communes concernées – Trochères en fait partie – sont invitées à faire cette vaccination.

Depuis la campagne réalisée sur le campus de Dijon en 2016, 11 cas d’infections invasives à méningocoque de la même souche sont survenus en Côte-d’Or, dont 9 dans le bassin de vie de Dijon-Genlis. La transmission de la souche semble être plus active dans cette zone.

Le méningocoque se transmet à l’occasion d’un contact étroit entre deux personnes, le plus souvent par la toux, les postillons, les éternuements et la salive.

Attention ! Les personnes vaccinées contre la méningite C selon le calendrier vaccinal ne sont pas protégées contre les méningocoques W. Seul le vaccin tétravalent (A, C, W, Y) protège 5 ans contre le méningocoque W. Les vaccins tétravalents conjugués Nimenrix® et Menveo® protègent au moins 5 ans contre les méningocoques A, C, W et Y.

Pour se faire vacciner, deux modalités :

  • en se rendant chez un médecin généraliste qui délivrera la prescription de la vaccination après avoir vérifié que le patient en remplit les conditions (le pharmacien  remettra alors le vaccin gratuitement).
  • en prenant rendez-vous dans l’un des deux centres de vaccination de Dijon qui assurent cette vaccination :
  • – Le centre de prévention et de santé universitaire, sur le campus (vaccin gratuit et consultation sans avance de frais, emmenez votre carte vitale), 6 a, rue du recteur Marcel-Bouchard. Sur rendez-vous au 03 80 39 55 69 / Site internet : http://ub-link.u-bourgogne.fr/mon-quotidien/me-soigner
  • – Le centre départemental de vaccination au CHU de Dijon (prise en charge totalement gratuite) Boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny, entrée « urgences » (suivre « urgences adultes »). Tél. :  03.80.28.14.62
    Accueil secrétariat : du lundi au vendredi, de 9h00 à 12h15 et de 13h00 à 17h15.
    Site internet : https://www.chu-dijon.fr/fr/usagers-patients/espace-info-sante/centre-antituberculeux-vaccinations-upmi-unite-prevention

En savoir plus sur le site de l’ARS : https://www.bourgogne-franche-comte.ars.sante.fr/vaccination-contre-le-meningocoque-w

 

Le prix départemental des Rubans du patrimoine à la commune de Trochères pour la restauration des façades de son église

Nathalie Gavoille en compagnie de Ludovic Rochette, président de l’Association des Maires  de Côte-d’Or (à sa droite) et Rémi Delatte, député, (et à sa gauche), Laurent Thomas, conseiller départemental et Frédéric Demongeot, présieent de la Fédération du Bâtiment de Côte-d’Or.

Belle nouvelle pour Trochères ! La commune a reçu ce samedi 6 octobre le prix départemental de Côte-d’Or des Rubans du Patrimoine, pour la restauration des façades de son église, des mains de Ludovic Rochette, président de l’Association des Maires de Côte-d’Or, Frédéric Demongeot, président de la Fédération départementale du Bâtiment et Guy Bédel, délégué régional de la Fondation du Patrimoine. Nathalie Gavoille, maire, a également accueilli Laurent Thomas, conseiller départemental et Rémi Delatte, en remerciement des subventions accordées, ainsi que le Père Joseph Nkouka, curé de la paroisse de Mirebeau et les entrepreneurs, Paul Guerra, le responsable de l’entreprise de maçonnerie et taille de pierre Guerra à Dijon, et Thierry Henriot, gérant de Is-Couverture.

Le dévoilement de la plaque « Prix départemental des Rubans du patrimoine 2018 s’est accompagné de la remise d’un chèque de 1.500 €.

Organisés dans le cadre d’un partenariat entre la Fédération Française du Bâtiment, l’Association des maires de France, la Fondation du patrimoine et la Caisse d’Epargne, les Rubans du Patrimoine récompensent les communes qui ont conduit une opération de restauration, réhabilitation et de valorisation de bâtiments de leur patrimoine. Un seul prix par département est accordé chaque année.

Visionnez les images comme un diaporama en cliquant sur n’importe laquelle.

 

Rappelons que la restauration des façades se distingue par le choix fait d’utiliser des matériaux naturels. Un enduit à la chaux de couleur ocre jaune remplace un revêtement en ciment qui avait l’inconvénient de générer beaucoup d’humidité et de fissurer les pierres lors des périodes de gel et dégel. Les joints abîmés des murs ont été rénovés. Sur les contreforts, les pierres sont désormais apparentes. Sur le pignon côté chœur, un œil de bœuf borgne qui était autrefois un vitrail, a été valorisé par la peinture du blason de la commune. Pour une harmonie esthétique, les menuiseries ont été repeintes dans un ton ocre rouge.

Les travaux se sont déroulés en totale harmonie entre l’entreprise Guerra et l’équipe municipale. De nombreux échanges ont permis d’ajuster le projet au fur et à mesure de l’avancée du chantier.

Les travaux ont coûté 45.600 euros, cofinancés grâce à des subventions à hauteur de 64% (29.300 euros), en provenance de l’État et du Conseil départemental de la Côte-d’Or pour 13.300 euros chacun, et de la réserve parlementaire du député Rémi Delatte (3.000 euros). La commune a également mobilisé les habitants sur le projet en organisant un financement participatif sur une plateforme spécialisée sur internet, auquel ont répondu 43 donateurs, résidants de la commune et amateurs du patrimoine de la région surtout, mais aussi de toute la France. Ils ont réuni la somme de 5.812 euros. Et s’ajoute donc maintenant la somme de 1.500 € !

Le Jour de la Nuit, le 13 octobre 2018

Manifestation de sensibilisation à la pollution lumineuse, le Jour de la Nuit, est renouvelée cette année. Ce sera le samedi 13 octobre.

Ce soir là, vous êtes invités à suivre l’exemple de la commune qui n’allumera pas l’éclairage public. Allumez le moins possible de sources lumineuses, éclairages extérieurs, appareils électriques. Et pourquoi pas dîner aux chandelles ?

Le conseil municipal vous invite à profiter de cette soirée pas comme les autres pour observer le ciel et les étoiles. Rendez-vous à partir de 20 h dans la cour de la salle communale. Des boissons chaudes seront servies.

Plus qu’à des économies d’énergie, cette opération vise à faire prendre conscience de l’impact de l’éclairage public sur les écosystèmes. On ne s’en doute pas, mais la faune nocturne – animaux, oiseaux et insectes – est très perturbée par l’influence de l’éclairage artificiel sur le ciel étoilé.

C’est la raison pour laquelle des villages de Côte-d’Or sont de plus en plus nombreux à éteindre l’éclairage en pleine nuit. Trochères y réfléchit sérieusement.

 

https://www.jourdelanuit.fr/